Prix Sony Labou Tansi des Lycéens

Le plaisir de lire du théâtre

Le plaisir de lire du théâtre

Le plaisir de lire du théâtre

Le prix peut-il inciter les jeunes à aller au théâtre ?

Emile Lansman, Limoges, octobre 2007

Ce prix donne un signal aux jeunes et à leurs enseignants que l’on peut avoir du plaisir à lire du théâtre. Les éditions Lansman ont d’ailleurs créé une collection jeunesse
C’est un signal pour les élèves du primaire et pour leurs enseignants qu’on peut former au plaisir de la lecture du théâtre.

Pour aller plus loin sur le rapport entre lire du théâtre et aller au théâtre, voir Texte et représentation de Lallias Jean-Claude, Millot Fabrice, Nota Stéphane, Pinon Pierre, CRDP de Champagne-Ardenne, 2006 – DVD vidéo multizones – collection « entrer en théâtre »
Comment approche-t-on un texte de théâtre dans la classe de lettres de lycée ? Comment interroge-t-on son passage à la scène ? Qu’est-ce qui résiste à la représentation ?
Deux expériences avec des lycéens de l’académie de Reims autour de deux créations d’Emmanuel Demarcy-Mota. Le travail dans les classes de lettres, les étapes de la création et les répétitions, les rencontres avec l’équipe artistique et des métiers du théâtre. Éclairages et enjeux de ce sujet d’étude au baccalauréat.

Voir aussi Lire le théâtre à haute voix

Le prix peut-il inciter les jeunes à aller au théâtre ?

Je ne suis pas sûr qu’il y ait une relation entre le plaisir de lire le théâtre et le plaisir d’aller voir du théâtre, ce sont deux choses différentes.

De la même manière que je ne suis pas sûr qu’il y ait un lien naturel entre le fait de pratiquer le théâtre, ce que nous nous mettons en évidence ici, et le fait d’être un spectateur plus attentif, plus motivé.

Donc je pense que ce sont des domaines différents, c’est vraiment donner un signal aux jeunes qui participent, à leurs enseignants, que le théâtre ça peut se lire, mais quelque part, c’est aussi donner ce signal à beaucoup d’autres enseignants et beaucoup d’autres jeunes que, peut-être, ils peuvent eux aussi avoir du plaisir à lire du théâtre puisque des jeunes qui ont participé au prix y ont trouvé plaisir.

Et donc, nous aussi, on essaie d’aller plus loin, en tant qu’éditeur, je viens de créer une collection qui s’appelle « Lansman jeunesse ».
J’avais résisté jusque là à ce ghetto d’une collection jeunesse, mais je l’ai créée parce que je voulais une collection qui soit un signal pour les élèves du primaire et pour les professeurs des écoles que, effectivement, on peut former au plaisir de la lecture du théâtre et donc, évidemment, nous avons fait des choix très particuliers, dans une mise en forme, même au niveau du format des bouquins pour dire « eh bien ! voilà, si vous commencez à lire des petits romans, vous pouvez aussi lire des pièces de théâtre en même temps » et là, on va plus loin, mais je pense que ce sont deux domaines séparés, ce n’est pas la lecture qui va obligatoirement pousser les jeunes au théâtre et inversement, mais c’est à vérifier.