Prix Sony Labou Tansi des Lycéens

Compagnie et mise en scène

Compagnie et mise en scène

Compagnie et mise en scène

Comment devient-on le directeur d’une compagnie de théâtre ?

David Gauchard, directeur de la compagnie L’unijambiste, metteur en scène, Limoges, le 18 décembre 2007.

David Gauchard, directeur de la compagnie L’unijambiste, évoque sa formation de chimiste puis explique en quoi les deux facettes de son métier lui plaisent. Il apprécie son rôle de directeur de troupe et met beaucoup de lui-même dans la mise en scène.

 

Comment devient-on le directeur d’une compagnie de théâtre ?

J’étais chimiste au départ, j’ai fait des études scientifiques, j’étais chimiste à la base.
Donc après, j’ai été comédien et puis après, je suis devenu metteur en scène.

C’est vrai qu’il y a plusieurs parties dans mon boulot, faire la mise en scène, c’est tout le côté artistique et il y a le côté directeur de troupe, donc toute une gestion, pas d’une entreprise, d’une économie, on va dire, avec « social, économique, etc. ».

Il y a les deux parts, parce que j’aime les deux parts, être directeur de troupe et metteur en scène.

Metteur en scène, c’est pouvoir exacerber les sensibilités, c’est pouvoir s’exprimer sur des choses, pour moi en tout cas, très intimes, très enfouies, c’est essayer de les mettre devant moi donc, c’est assez égoïste dans ce sens où je ne sais pas ce que j’ai à dire, je suis obligé de le sortir et de le regarder et je me dis « Putain, c’est ça que tu es en train de dire ! ».
J’ai des images, j’entends, ce ne sont pas des ovnis, des… « je ne sais pas quoi », j’ai des émotions quand je lis des textes, quand je m’arrête sur des choses, que j’ai envie de retranscrire et qu’effectivement, peintre en bâtiment, je serai assez limité au bout d’un moment, on est bien d’accord, mais… Il y a un « moi je » quand on fait un spectacle qui est évident, il y a un « moi je » terrible.

Ce que je vis en tant que metteur en scène, c’est que je peux monter, créer un spectacle, créer une équipe, rassembler des artistes parce que je fais des spectacles ou je fais du théâtre où il y a des techniciens, où je réfléchis avec les administrateurs, avec les musiciens.
Le théâtre est assez riche pour accueillir plein de courants artistiques.

Donc, c’est de rassembler tous ces artistes-là, c’est de leur dire : voilà, moi j’ai réfléchi à un texte, « Hamlet de Shakespeare », j’ai envie de vous dire : si on s’arrêtait cinq minutes et si on essayait d’écouter ce que Shakespeare a à nous dire sur ce texte-là, moi je vous dis ce que je pense de ce texte-là, ça fait écho en moi par rapport à mon éducation, mon machin, mon truc, je ne cherche même pas à l’expliquer, je leur dis : voilà ce texte-là, ça me fait vibrer, il y a quelque chose. Toi, comment tu l’exprimes avec ta musique, toi en tant qu’interprète ? toi… etc. ?