Non c’est pas ça ! (Treplev Variation)

Très librement imaginée à partir de l’œuvre du grand dramaturge russe, cette Mouette-là s’envole dans les hautes sphères créatives du Collectif le Grand Cerf Bleu : une « non-mouette » en quelque sorte, surprenante, drôle et sensible à la fois.

En pleine crise, quelques jours avant la représentation de la véritable Mouette de Tchekhov, trois comédiens montent, vaille que vaille, une sorte de Mouette avec les moyens du bord : pas de lac en vue, donc, mais plutôt la tente d’un camping d’été, pas la pièce non plus mais plutôt des variations autour de Treplev.

(suite…)

Le temps est la rivière où je m’en vais pécher

La compagnie L’Unijambiste dirigée par David Gauchard nous invite à réinterroger notre rapport au temps – celui que l’on s’impose, auquel on voudrait souvent échapper – et au milieu qui nous entoure pour tenter de les réconcilier. A travers un poème musical inspiré de l’expérience en pleine nature d’Henry David Thoreau relatée dans Walden ou la vie dans les bois, une ode à la vie sauvage.

(suite…)

Dom Juan ou le festin de Pierre

Création très attendue de Jean Lambert-wild (directeur du Théâtre de l’Union) et de Lorenzo Malaguerra, ce spectacle promet à nouveau de surprendre. C’est une vertigineuse et très contemporaine plongée dans le mythe de Don Juan qui nous est proposée à partir d’une adaptation originale et audacieuse du texte de Molière et de l’incursion d’autres textes traitant de ce mythe.

(suite…)

Horace

C’est dans une tragédie épique, totale et musclée, que nous embarque le jeune metteur en scène Thomas Visonneau. En s’emparant de cette pièce écrite il y a quelque quatre cents ans en alexandrins, il fait résonner ce texte comme un match de boxe implacable, écho de l’univers impitoyable des jeux du stade.

L’histoire est celle d’un combat quasi fratricide entre la famille romaine des Horaces et celle albaine des Curiaces, liées par alliance croisée. Alors que la guerre éclate et oppose les deux familles, Horace, marié à la sœur de Curiace, lui-même fiancé à celle d’Horace, se retrouve confronté à l’absurdité de la guerre et du devoir.

(suite…)

Stabat Mater Furiosa

Stabat Mater Furiosa est le cri d’amour solitaire d’une femme qui se révolte contre la guerre et la violence. Cette pièce du poète Jean-Pierre Siméon a fait l’objet d’une soixantaine de mises en scène en France, a été traduite en sept langues et jouée dans quatorze pays. Originaire du Cameroun, la comédienne Yaya Mbile Bitang incarne avec générosité et engagement ce texte puissant et poétique. Seule en scène dans l‘intimité du Foyer des Coopérateurs du Théâtre de l’Union, elle fait vibrer le texte et nous le fait partager avec toute l’émotion contenue dans cette parole singulière et universelle qui va traquer « la foule des guerriers » qui « se met en chemin ».

(suite…)