Ali 74

Le Combat du siècle a une date et un lieu : 1974, Kinshasa, Zaïre.

Diminué après 10 ans de gloire internationale, le légendaire boxeur Mohamed Ali affronte le redoutable George Foreman dans un match aux enjeux symboliques.

Nicolas Bonneau se saisit de ce moment historique, fasciné par la construction du mythe : « Ce n’est finalement pas tant la boxe qui m’intéresse, mais bien de raconter comment se construit une légende contemporaine, comment on devient un héros et un modèle de courage qui donne aux autres la force de continuer le Combat. »

(suite…)

F(l)ammes

Nées de parents ayant vécu l’exil, expertes de leur vie et de leur féminité, dix jeunes femmes des quartiers prennent la parole. L’identité de la jeunesse des zones urbaines sensibles est plus complexe, plus surprenante et plus mouvante qu’on ne l’imagine. Après Illumination(s) qui mettait en scène des jeunes hommes, ces F(l)ammes font à leur tour une démonstration éclatante des promesses dont elles sont porteuses. Incandescentes, elles habitent le plateau avec grâce et détermination. Elles jouent, dansent, chantent, racontent des histoires étonnantes qui évoquent la place des femmes dans le monde d’aujourd’hui et les projette dans celui de demain.

(suite…)

C’est pas parce qu’il n’y a pas de titre que ça change quelque chose

Deux auteurs, metteurs en scène et directeurs d’une compagnie de théâtre, se retrouvent pris au piège d’une situation dont ils sont en partie responsables : ils doivent fournir, pour le lendemain, un projet de spectacle alors qu’ils sont en pleine crise d’inspiration.

Questionnements et tiraillements, radiographie du désir, dialogue au bord du vide, épuisement des possibles et de l’impossible…

Jusqu’au moment où l’inefficacité flagrante de leur démarche, les pousse à se plonger dans une rêverie consciente pour imaginer et laisser venir dans leur esprit, des images, scènes, bouts et débuts de spectacles possibles…

(suite…)

Music Hall

Faire le bel esprit, les jours de grand naufrage …

Comme tous les soirs, dans cette ville-là comme dans toutes les autres villes, la Fille jouera sa petite histoire, prendra des mines, habile à prendre des mines, fredonnera la chansonnette et esquissera des pas de danse. Comme tous les soirs, les deux boys, fatigués, épuisés, rêvant de s’enfuir, s’enfuyant, ils feront mine, habiles à faire des mines, les deux boys l’accompagneront, tricheront avec elle, feront semblant.

(suite…)

Portrait de groupe avec femme(s)

Cinq femmes dansent un mouvement d’ensemble au son du DAF, percussion d’origine millénaire aux innombrables sonorités. Plus que la forme et le mouvement synchronisé, c’est un état et une sensation qui est partagé entre ces femmes unies par le souffle. C’est une danse très rythmée et très engagée pour chaque interprète qui puise sa force dans sa perception d’être femme, son vécu de femme, sa chair de femme.

(suite…)