Les déclinaisons de la Navarre

Deux danseurs espiègles à souhait s’emparent d’un dialogue à l’eau de rose entre Henry de Navarre et la future Reine Margot. Reprenant à leur compte les mots échangés, ils décident de rejouer la scène à leur manière, en traversant tous les registres, du drame romantique à la comédie burlesque.

(suite…)

A vif

« Deux avocats défendent des causes ennemies. Pour le premier, l’État est coupable de la situation des banlieues. Mais le second atteste que les citoyens sont responsables de leur condition.

Et ça fuse, ça crie. Ça rit, aussi, car il s’agit d’un concours organisé en fin du cursus de l’École de Formation du Barreau. L’exercice consiste en un affrontement verbal, ludique, éclatant.

(suite…)

Horace

C’est dans une tragédie épique, totale et musclée, que nous embarque le jeune metteur en scène Thomas Visonneau. En s’emparant de cette pièce écrite il y a quelque quatre cents ans en alexandrins, il fait résonner ce texte comme un match de boxe implacable, écho de l’univers impitoyable des jeux du stade.

L’histoire est celle d’un combat quasi fratricide entre la famille romaine des Horaces et celle albaine des Curiaces, liées par alliance croisée. Alors que la guerre éclate et oppose les deux familles, Horace, marié à la sœur de Curiace, lui-même fiancé à celle d’Horace, se retrouve confronté à l’absurdité de la guerre et du devoir.

(suite…)

Vous qui savez ce qu’est l’amour

Réappropriation joyeuse, spontanée et intime des Noces de Figaro, ce spectacle propose une visite des dessous, des dessus, des dedans de l’ouvrage. C’est par le personnage de Chérubin, adolescent plein de désirs, de rêves, d’énergie, de curiosité que les spectateurs recevront cet opéra de Mozart, et à travers lui Beaumarchais.

(suite…)

Die Tote Stadt

Au cœur de Bruges, Paul – désespéré depuis des années par la mort de sa femme Marie – vit dans la vénération de son souvenir. Quand soudain surgit Marietta, un personnage de chair et de charme. Danseuse, elle est l’incarnation même de la vie…

(suite…)