Les pétitions du corps

Entreprise de réhabilitation du romantisme et du sentiment amoureux à la scène. Tout un programme !

Le cynisme ne passera pas par les fondateurs de la Cie Yma qui hissent haut les valeurs de l’amour, de la fougue et de la révolte. Chloé Hernandez et Orin Camus, couple à la vie et complices de création, dessinent les contours de leur première pièce collective (6 danseurs) à contrepied d’une époque désespérée (-ante?). «Emportons-nous!» semblent-ils lancer comme défi aux interprètes à qui ils laissent une grande liberté.

(suite…)

De passage

Un spectacle de l’intime qui parle formidablement d’amour. Le temps de quatre saisons, un narrateur nous conte la vie au creux de l’oreille et, par le théâtre d’ombres et d’images, nous cheminons dans son récit.
Johanny Bert poursuit sa quête d’un langage scénique entre acteur, théâtre d’ombres et formes marionnettiques.

(suite…)

Aquarelles – Cabaret Transsibérien

A partir des nouvelles de jeunesse de Alexandre Vampilov (1937-1972)
Il était une fois en Sibérie un grand auteur.
Il est jeune, il est beau, il est drôle.
Son honnêteté est sans limites.
Fils d’un père bouriat et d’une mère russe, c’est un enfant du lac Baïkal.
Il porte le prénom de Pouchkine, il sait faire rire comme Gogol, il aime l’Homme comme Tchekhov.
Une question l’obsède.
Est-ce que l’Homme restera l’Homme ?

(suite…)

On est pas des clichés

« La réalité est souvent plus complexe que la fiction. »

Quand la recherche de l’audimat à tout prix oriente la manière de traiter des sujets sensibles. Quand l’angle choisi laisse apparaître les prémices d’une pensée unique. Où est la part de contrôle ? Où est la part d’intention ?

(suite…)

Precious Ridiculous

Un piano mobile, quatre acteurs à roulettes, des crinolines en corde de piano, des livrées en plastique de récupération… Nos Précieuses veulent s’émanciper, elles chantent, apprennent l’anglais, fabriquent leurs propres cosmétiques.

Fashion-victims avant l’heure, elles clament leur indépendance avec maladresse. La pièce ne se prive pas d’extrapoler, elle dérive vers le Rock-Pop contemporain. Et si la joyeuse équipe de Macompagnie bouleverse parfois la lettre, elle reste fidèle à l’esprit pétillant et volubile du premier succès de Molière. Une histoire fugace d’amour de liberté et de théâtre, un spectacle précieux, rare, léger et fantasque, un hommage burlesque et tragique à la féminité.

(suite…)

Virginie Despentes & Zëro

Requiem des innocents de Louis Calaferte.

Depuis Baise-moi en 1994, Virginie Despentes s’est imposée comme un écrivain majeur avec notamment Les Jolies Choses (prix Flore 1998), Teen Spirit, Apocalypse bébé (prix Renaudot 2010) ou encore son essai King Kong Théorie. C’est qu’il y a chez elle une énergie d’écriture salutaire et sans concession, mais aussi une intelligence rare. L’acuité de son regard sur le monde contemporain (tantôt hilarant, tantôt glaçant de vérité), on la retrouve dans la « série » Vernon Subutex, fresque incroyable dont les deux premiers tomes sont parus.

(suite…)

Omelettes amoureuses

Une femme puissante tangue : elle est visitée, traversée, bousculée par les contes, les mythes de son enfance. Il faut dire que Léa a décidé d’ouvrir non pas la boîte de Pandore du féminisme, mais sa boîte à malices. Quelle surprise ! Ce sont des légumes *qui, selon les saisons, lui rendent visite et l’entraînent à nouveau… à la cuisine. Et comme La Blanche, elle s’y collera, à l’épluchage, à la découpe, à la cuisson. Rêveuse, elle adoooore les chansons d’amour où des voix mâles lui susurrent : une robe de cuir comme un fuseau, des petites filles en pleurs… Des mots d’amour quoi ! Elle s’y enroule, s’y blottit, s’y oublie.

(suite…)

En attendant Godot

Vladimir et Estragon pourraient être ces migrants au bord d’une route , sous un arbre, dans l’attente de quelque chose ou de quelqu’un qui leur permette de partir vers un ailleurs, vers le vie rêvée. Cette mise en scène nous fait redécouvrir avec acuité et actualité ce texte tragi-comique grâce à une misée en scène et une interprétation tout en justesse.

(suite…)